Produit ajouté aux Favoris
Filtres

Taille

Marque

Prix

0,00 € - 30,00 €

Sexe

Genre

Aucun choix disponible pour ce groupe

Manches

Aucun choix disponible pour ce groupe

Spécificité

Aucun choix disponible pour ce groupe

Niveau de protection

Aucun choix disponible pour ce groupe

Casques de chantier

Casque EPI, pour respecter les consignes de sécurité et assurer votre protection

Casque de chantier professionnel pour une protection maximale

Il y a 5 produits.

Affichage 1-5 sur 5 article(s)

Des casques de chantier pour bien protéger la tête des professionnels du BTP et travaux publics

Connu aussi sous le nom de casque de sécurité ou de casque de protection, le casque de chantier est un EPI indispensable aux professionnels qui travaillent sur les chantiers et dans des environnements de travail à risques.
Il est conçu spécialement pour protéger la tête des travailleurs contre les éventuelles blessures occasionnées par les chutes d’objets, les impacts avec d’autres objets, les débris, le mauvais temps, la chaleur, les flammes et les chocs électriques. Et il est généralement constitué par une calotte, un harnais et une jugulaire.

Des casques de protection de différentes couleurs

Les codes couleurs portés par les casques de chantier ont une signification particulière. En fait, ils sont choisis en fonction des responsabilités ou du métier de chaque opérateur et ils sont imposés par les employeurs. Les casques blancs par exemple, sont réservés aux chefs de chantier, aux ingénieurs, aux conducteurs de travaux et aux visiteurs et les casques jaunes sont destinés aux maçons.

Les casques orange, quant à eux, sont souvent portés par les chaudronniers et les casques bleus sont utilisés par les chefs d’équipe, les charpentiers et les électriciens. Enfin, les casques rouges sont faits pour les responsables Hygiène Sécurité et Environnement et les casques verts sont fabriqués pour les médecins.

Des casques de sécurité normés EN 397 et EN 12492

Par ailleurs, il est à savoir que les casques de chantier sont régis par la norme EN 397. Celle-ci définit les méthodes d’essai, les exigences physiques et les exigences de marquage pour ce genre d’EPI, dont : la capacité d’absorption des chocs jusqu’à 5 KN, la résistance à la pénétration, la résistance à flamme et la résistance de la jugulaire jusqu’à 25 daN.
Puis, elle prévoit aussi des essais facultatifs tels que l’isolement électrique, la résistance à la pénétration à températures extrêmes, la résistance à la déformation latérale et la résistance aux projections de métaux en fusion.

Outre cette norme, les consommateurs peuvent aussi se référer à la présence du marquage règlementaire CE ou NF sur le casque pour reconnaître sa qualité. Sinon, il y a également la norme additionnelle EN 12492 qui définit les exigences minimales de sécurité et les méthodes d’essai pour les casques d’alpinisme.

Exemple de meilleur casque de chantier

Pour donner un exemple de casque de sécurité, il y a lieu de soulever le modèle ventilé en ABS certifié CE. Celui-ci est léger et robuste et il permet un flux d’air rafraîchissant autour de la tête.
 Il est fabriqué spécialement pour le travail en hauteur et il dispose d’un harnais textile 6 points, d’un réglage crémaillère 52-63 cm et d’une mentonnière à 4 points. Enfin, il ne faut pas oublier qu’il porte une couleur haute visibilité qui permet à son porteur d’être vu en plein jour.