Produit ajouté aux Favoris
Filtres

Taille

Marque

Prix

0,00 € - 30,00 €

Sexe

Genre

Aucun choix disponible pour ce groupe

Manches

Aucun choix disponible pour ce groupe

Spécificité

Aucun choix disponible pour ce groupe

Niveau de protection

Aucun choix disponible pour ce groupe

Protection respiratoire

EPI respiratoire, masque et protections respiratoires

Protection respiratoire pour les environnements de travail à risque

Il y a 3 produits.

Affichage 1-3 sur 3 article(s)
Affichage 1-3 sur 3 article(s)

Pourquoi utiliser une protection respiratoire ?

De nos jours, de nombreux modèles de protection respiratoire sont proposés dans les commerces afin de répondre aux besoins des professionnels, notamment aux besoins de chaque métier.

Ces dispositifs comptent parmi les équipements de protection individuelle et ils sont indispensables pour différents secteurs d’activités, ne citant que : la menuiserie, la soudure, les stations d’épuration, l’utilisation de produits chimiques et biologiques, le travail en galerie, le concassage et broyage de matériaux, la peinture, le sablage, le grenaillage, le meulage et bien sûr la médecine.


Des masques pour protéger les voies respiratoires des professionnels de santé

Dans le domaine médical, la protection respiratoire est utilisée dans le but de protéger les professionnels de santé tels que les médecins, les infirmiers et les chirurgiens des éventuels risques de contamination.

Les masques que ces derniers portent au quotidien constituent en effet des barrières efficaces pour éviter le contact avec les grosses gouttelettes projetées lorsque leur interlocuteur parle, tousse ou éternue. Et ils peuvent aussi leur protéger contre l’inhalation de petites particules pouvant demeurer en suspension dans l’air pendant de longues périodes.
Toutefois, il convient de noter que les protections respiratoires utilisées dans les établissements de santé doivent être choisies en fonction des fonctions de chaque intervenant, car d’après le Guide canadien sur la biosécurité : « Il est autant dangereux de porter le mauvais appareil ou de mal le porter que de ne pas en porter du tout. »

Des protections respiratoires pour prévenir l’inhalation de particules

Dans les autres secteurs, les principaux risques encourus par les voies respiratoires sont : l’inhalation de poussières, de particules, de fibres, de vapeurs, de gaz, d’aérosols, de brouillards et de fumées. Ces particules inhalées peuvent justement engendrer des troubles respiratoires immédiats et elles peuvent même occasionner des pathologies graves telles que la toux, l’asthme, la bronchite, l’œdème, la fibrose, la silicose et le cancer du poumon. C’est pourquoi il faut faire attention et prendre de meilleures précautions.

En général, on distingue deux types de protection respiratoire : les appareils filtrants et les appareils isolants. Les appareils filtrants épurent l’air ambiant contaminé par l’intermédiaire d’un filtre. Ainsi, il peut s’agir d’un masque anti-poussière, d’un demi-masque ou d’un appareil à ventilation assistée.

Les appareils isolants, en revanche, sont réservés aux professionnels qui travaillent dans un environnement appauvri en oxygène. Ils peuvent être non autonomes, c’est-à-dire relié à une source d’air comprimé par l’intermédiaire d’un tuyau, ou autonomes, c'est-à-dire dotés d’une source d’air qui est portée par l’utilisateur. Dans ce dernier cas, le dispositif est composé d’une bouteille d’air, d’un harnais, d’un détendeur haute pression, d’une soupape d’apport d’air, d’un masque facial, d’une balise sonore et d’une liaison de vie.