Produit ajouté aux Favoris

Les EPI ou Equipements de protection individuelle ne sont autres que les vêtements et accessoires de travail permettant de protéger les salariés et de limiter les risques face aux agressions liées à leur poste. Ils sont nécessaires et obligatoires dans de nombreux secteurs et ils sont régis par le code du travail. Gros plan sur les obligations des salariés sur les EPI.

Des obligations en matière de santé et de sécurité au travail

Les employés ont effectivement des obligations en matière de santé et de sécurité au travail. Ils doivent prendre soin de leur santé et de leur sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par leurs actes ou par leurs omissions au travail.
Ils sont tenus de suivre les instructions données par leurs employeurs pour les conditions d’utilisation, de stockage et d’entretien de leurs vêtements et accessoires de travail. Et ils doivent porter leurs EPI avant d’intervenir sur leur lieu de travail.
Il leur revient également de s’assurer de l’état satisfaisant de leur matériel et outil de travail avant chaque usage. Et en cas de détérioration de leur EPI ou en cas d’EPI périmés, ils doivent informer leurs employés.
Par ailleurs, les salariés doivent veiller à ce que l’usage de leur EPI soit conforme à leur destination. Ils ne doivent pas porter leurs vêtements professionnels quand ils ne sont pas sur leur lieu de travail. Les EPI sont réservés uniquement à une utilisation professionnelle.
Enfin, les employés doivent suivre les formations proposées par les employeurs pour apprendre à prendre soin de leur sécurité et de leur santé au travail.

Des sanctions en cas de manquement à ces obligations

Il convient de noter que le non-respect des consignes de sécurité recommandés par les employeurs ainsi que le non-respect des obligations et le non-port des EPI peuvent entraîner la responsabilité du salarié en cas d’accident du travail.
L’employeur peut sanctionner ce dernier suivant la gravité de la faute. Il peut préconiser un simple avertissement, voire un licenciement disciplinaire.
Quoi qu’il en soit, l’obligation de sécurité du salarié doit s’apprécier en fonction des fonctions qu’il occupe et de ses compétences. Un responsable de laboratoire et un plâtrier, par exemple, ne peuvent pas être soumis aux mêmes types d’obligation de sécurité.
Enfin, le salarié peut aussi être sanctionné pénalement. Le manquement à ses obligations de sécurité peut être considéré comme un délit, notamment s’il s’agit de blessure ou d’homicide involontaire. Donc, il peut perdre tout ou une partie de son indemnisation en cas d’accident de travail.

Catégories