Produit ajouté aux Favoris

Le cordiste est le professionnel qui effectue son travail suspendu dans les airs. Équipé de cordes et de harnais, il monte en hauteur pour exécuter des tâches d’accès difficile, hors d’atteinte des échafaudages. C’est un agent extrêmement polyvalent, car il peut accomplir différentes tâches et travailler dans différents types d’entreprises.
Zoom sur le métier de cordiste.

Les missions du cordiste

Le cordiste est connu et recherché dans le monde du bâtiment, du nettoyage et de l’entretien. Il peut intervenir en tant que maçon, soudeur, peintre, charpentier et menuisier. Puis, il peut aussi effectuer le nettoyage et la maintenance d’équipements ou d’engins placés en hauteur, l’installation de matériels électriques du genre antennes et pylônes, le montage de filets de protection autour des falaises et l’élagage ou l’abattage d’arbres dangereux.
En outre, il travaille principalement dans les chantiers, dans les entreprises du BTP, dans les entreprises spécialisées dans les travaux en hauteur ou les travaux acrobatiques. Il peut même faire carrière dans le domaine du spectacle et de l’organisation d’événements et il peut exercer sous le statut d’intérimaire ou en indépendant.
Avec quelques années d’expériences, le cordiste peut devenir chef d’équipe, conducteur de travaux ou chef de chantier. Et s’il travaille en tant qu’indépendant, il peut créer sa propre compagnie.

Les formations pour devenir cordiste

Pour devenir cordiste, il faut obtenir un diplôme du secteur du BTP tel qu’un CAP ou un BAC pro ? Ensuite, il faut se spécialiser en suivant une formation spécifique, dont : le CQP cordiste niveau 1 qui est le niveau minimum pour accéder au métier ; le CQP cordiste niveau 2 pour devenir professionnel confirmé et le CQP expert cordiste niveau 3 pour devenir professionnel expert.
Il y a également le Certificat agent technique cordiste ou CATC délivré par le GRETA et la formation complémentaire d’initiative locale ou FCIL travaux sur cordes dédiée aux personnes âgées de 18 à 25 ans et titulaires d’un CAP.

Les qualités requises pour devenir cordiste

Il convient de noter que le métier de cordiste ne convient pas aux personnes qui souffrent de vertiges. Il nécessite une bonne forme physique et une grande motivation à travailler même en cas d’intempéries et d’horaires de travail décalés.
Le cordiste doit également maîtriser les méthodes de déplacement sur cordes. Il doit s’entraîner régulièrement et il doit disposer d’une spécialité qui correspond à l’intervention à réaliser (peindre, nettoyer, installer, construire, restaurer, …). Enfin, un cordiste doit aussi savoir travailler en équipe et être concentré, attentif et prudent.

Catégories